Vaches, écologie et santé

Mis à jour : 14 déc. 2019

Quelques réflexions à contre courant sur la consommation de viande, la santé et l'écologie.


Les vaches polluent. On le lit et on l'entend partout si bien que ça devient un fait. Consommer de la viande serait égoïste et irresponsable, en plus d'être mauvais pour la santé.


Au fil de mes lectures et expérimentations, j'en suis de moins en moins convaincue et je me permets quelques réflexions à contre courant. Voici quatre éléments qui m'empêchent d'adhérer à ce mouvement de diabolisation de la viande.


Il y a élevage et élevage.

De plus en plus, les vaches sont élevées de façon industrielle. Elles ne sont plus à l'extérieur et mangent des céréales. En conséquence, la production de céréales a considérablement augmenté, et cela pollue. Mais il y a aussi des vaches qui vivent dans les prairies et mangent de l'herbe ! Ces dernières n'ont aucun lien avec cette production massive et polluante de céréales.

L'élevage bovin est aussi critiqué pour les émissions de gaz à effet de serre, lié au méthane du rot de vache. Mais là encore, le troupeau qui rumine tranquillement au fond des champs est beaucoup moins concerné.


Le troupeau des champs : essentiel pour les sols

Autrefois on pratiquait l'alternance dans les champs : culture, élevage, jachère pour laisser reposer la terre. Cette façon de faire permettait au sol de se régénérer. Difficile aujourd'hui avec les pressions de productivité mais pourtant essentiel pour guérir nos sols épuisés. Sans les bouses de vaches, il est probable que les sols ne soient plus capables de produire à terme. Souhaitons-nous encourager les cultures hors sol qui "fabriquent" des légumes dépourvus de tout nutriment?


Le témoignage des ex-vegans et la remise en question des liens viande-cancer

Qu'on le veuille ou non, en nutrition, les français suivent les tendances dictées par les américains, avec toujours quelques années de décalage. Aux Etats-Unis, on trouve beaucoup d'anciens vegans. Pour des raisons souvent écologiques, ils avaient boycotté tous les produits animaux, parfois même jusqu'à refuser de porter des chaussures en cuir. Mais après plusieurs années, ils en reviennent. Marqués par leur expérience qui fut d'abord très positive, ils reviennent rarement à leur alimentation d'avant, et expérimentent plutôt d'autres régimes qui cette fois contiennent de la viande. Dans les témoignages d'anciens végétariens on évoque fréquemment les ballonnements, et les problèmes de peaux/ongles/cheveux. Il faut au moins admettre que cela ne convienne pas à tous. Sûrement qu'il existe aussi plusieurs façons de pratiquer le "sans viande" et que certaines sont plus saines que d'autres.


Au sujet des liens entre la viande et le cancer ou les maladies cardiaques, il faut savoir que cela est de plus en plus remis en question. Mais ceci mérite un article à part entière! A titre d'exemple, l'étude américaine publiée en octobre dernier: https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/continuer-a-manger-de-la-viande-rouge-de-nouvelles-recommandations-creent-le-malaise_137774


La viande thérapeutique

Puisqu'on est dans les tendances, sachez qu'il en existe une autre, qui est celle de ne manger que de la viande ! Oui, oui, c'est en vogue et je prédis son arrivée en France d'ici quelques années.

Ce qui a attiré mon attention, c'est une équipe de chercheurs en Hongrie qui fait suive aux patients de sa clinique un régime composé uniquement de viande. Leurs patients sont des personnes atteintes de maladies importantes, tels que les cancers, le diabète de type 1, la maladie de crohn, la fibromyalgie, etc. Avec cette alimentation et sans aucun médicament, les résultats sont absolument spectaculaires. Si on me diagnostique un jour l'une de ces maladies, je sais que j'irai directement les voire !

Je pense que ce régime est extrême mais intéressant pour ceux qui ont des maladies graves. Je l'ai testé pendant 2 mois, sans faire aucun écart. Viande, sel, rien d'autre, pas même du vin, ou du poivre. J'ai bu du café, mais très très peu. C'était étonnamment très facile car j'étais très rassasiée tout le temps, et je n'avais aucune fringale, aucune tentation pour quoi que ce soit d'autre. Chaque repas était un vrai plaisir, alors qu'à la base, je ne suis pas tellement du genre à aimer la viande. J'ai constatée une belle amélioration de ma peau, de mes cheveux, de mes ongles. J'étais rapidement au top de ma forme : transit, sommeil, humeur, énergie, créativité. J'ai suivi ma faim, ce qui m'a conduit à manger beaucoup au début puis bien moins par la suite. C'était donc un régime finalement pas cher et la préparation des repas était super rapide. J'ai juste trouvé ça très difficile au niveau social et plusieurs de mes amis m'ont prise pour une folle ! Autre inconvénient : les odeurs de viande dans la cuisine et sur mes vêtements...

Encore une fois, je ne souhaite pas encourager ce régime, qu'il faut faire plutôt dans un but thérapeutique après s'être bien documenté ou en étant accompagné.


N'hésitez pas à réagir, même si vous pensez différemment ! Vos questions sont également les bienvenues.

60 vues3 commentaires

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon