Thé, Vin, Café

Mis à jour : 14 déc. 2019

Certains articles vantent les mérites du thé, du café et même du vin. D'autres contiennent des mises en garde importantes. Comment s'y retrouver?




A consommer avec modération ! Oui d'accord mais concrètement, comment déterminer les quantités correspondantes? Je crois que cela dépend de chacun et qu'il est difficile de donner une norme. Trois points à garder en tête selon moi:


La qualité est primordiale

Dans son livre "vous êtes fous d'avaler ça", Christophe Brusset nous alerte sur la qualité du thé et du café. Il détaille la composition d'un thé vert bio de supermarché et cela fait froid dans le dos.


Pour le thé comme pour le café, il faut choisir des petits producteurs, et fuir les produits industriels. Car pour ce type de produits particulièrement, il est facile et très rentable pour les producteurs de lésiner sur la qualité, même si c'est du bio. Il faut avoir en tête que les moyens pour contrôler la qualité des produits sont très très limités. Je déconseille très fortement les boissons de distributeurs, les marques telles que Carte noire, Nespresso, Lipton.


Pour les amateurs de café, investir dans une machine qui broie le café permettra de choisir son café plus facilement.


Pour le vin, privilégier les petits producteurs qui utilisent les méthodes traditionnelles et/ou les principes de l'agriculture biodynamique. Les personnes sensibles verront tout de suite la différence.


Si vous avez des effets secondaires, réduisez les quantités

Le café, le thé et l'alcool sont des excitants. Si vous avez des difficultés d'endormissement, des réveils nocturnes, ou des insomnies, il est fort recommandé de réduire les quantités. Si vos dents sont jaunes, diminuer le thé et le café sera semble plus raisonnable que de blanchir vos dents avec des produits coûteux qui les fragiliseront.


Si vous avez des signes d'addictions, réduisez les quantités

Comme le suggère le dessin, un petit break de temps en temps pour se prouver qu'on n'est pas dépendant, c'est important. Si en arrêtant on ressent un manque, des effets secondaires (migraine, fatigue, léthargie, déprime) alors c'est une alerte. Tenez bon pendant les quelques jours de transition, vous verrez à quel point vos envies pour ses produits diminueront ensuite et vous expérimenterez une sensation agréable de liberté.


N'hésitez pas à partager votre expérience, votre point de vue, vos astuces en commentaire de cet article!



82 vues1 commentaire

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon