Sympa et parasympa

Mis à jour : nov. 3


Connaissez-vous le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique? Comprendre leur rôle et leur fonctionnement peut vraiment vous aider à gérer votre stress au quotidien.


Notre corps fait automatiquement un certain nombre de choses, telles que respirer, faire battre notre coeur ou encore faire pousser nos cheveux. Tout cela est régulé par le système nerveux autonome. Ce dernier se compose de deux systèmes qui, par leurs actions opposées, contrôlent l'activité de plusieurs organes et fonctions.


Le système nerveux sympathique = zone rouge

Ce système nerveux nous prépare à l'action. En réponse à un stress, il orchestre la réponse dite de combat ou de fuite : dilatation des bronches, accélération de l'activité cardiaque et respiratoire, augmentation de la tension artérielle, dilatation des pupilles, transpiration, etc.


J'appelle "être dans la zone rouge" le fait d'activer ce système nerveux.


Cette réaction correspond à ce dont nous aurions besoin si notre stress nécessitait une réponse impliquant un mouvement. Par exemple, si je croise un animal sauvage dans la forêt, je m'enfuis. Dans ce cas précis, j'ai besoin que mon corps se mobilise pour me permettre d'être très rapide. Or dans notre quotidien, ce genre de stress est rare. Nous vivons un stress nouveau, plutôt de l'ordre psychologique, lié à nos modes de vies actuels, auxquels cette réponse n'est pas très adaptée.


Le système nerveux parasympathique = zone verte

Ce système nerveux met le corps en repos et permet sa restauration. Le corps se focalise sur les fonctions de régénération et favorise par exemple le renouvellement de la peau, des cheveux, des ongles, la digestion, ou l'appétit sexuel.


J'appelle "zone verte" le fait d'utiliser ce système nerveux.


Les implications

Ces deux systèmes sont antagonistes. L'environnement actuel nous pousse dans la zone rouge, et certains sont même 24h sur 24 dans cette zone. Cela peut avoir, à la longue, des conséquences importantes. Parmi les plus courantes :

- Sommeil : en zone rouge, le corps nous pousse à ne pas dormir. On peut ne pas ressentir la fatigue alors que le corps a un immense besoin de sommeil. Nuits courtes, insomnies, réveils nocturnes, mauvaise qualité de sommeil.

- Digestion : en zone rouge, cette fonction est délaissée. Cela peut entrainer de la constipation, des diarrhées, des ballonnements, des problèmes d'intestins à la longue.

- Cheveux, ongles, peau : en zone rouge, les fonctions de restauration, considérées comme non vitales, sont mises de côté.

- Libido : l'appétit sexuel est favorisé en zone verte et peut faire défaut, si le mode zone rouge est trop souvent activé.

- Fringales : nous avons un petit réservoir d'énergie stockée sous forme de glucose (environ 2500 calories) et un énorme réservoir d'énergie stockée sous forme de gras (>100 000 calories, même pour les personnes très minces). En zone rouge, on pompe dans le petit réservoir. Quand il se vide, on ressent le besoin de sucreries et/ou féculents car notre corps est en mode survie. Cela ne concerne pas seulement les personnes en surpoids et cela pose un problème parce qu'une nourriture riche en glucides, même si l'on est mince, nous prive d'importants nutriments et minéraux.


Les conseils pratiques

En toute logique, nous devons éviter la zone rouge et rechercher à être plus souvent dans la zone verte.


Sortir de la zone rouge : identifier le stress dans notre vie est la première étape. Faire moins de choses est certainement une piste aussi. Enfin, notre stress étant souvent psychologique, nous devons travailler à le vivre différemment, à changer nos perceptions. Par exemple, des personnes qui ont eu à combattre contre le stress d'une maladie grave comme un cancer, arrivent ensuite à mieux relativiser le stress du travail, de la famille, des bouchons, etc. On peut également changer ses perceptions en s'entrainant à être reconnaissant, en s'efforçant de penser à tout ce qu'on a et qui va bien dans notre vie.


Chercher la zone verte : ce n'est pas un hasard si le yoga, les techniques de respiration, la méditation sont si à la mode. Ce type de pratique est indispensable pour contrebalancer le stress du quotidien. Les effets sur le corps sont spectaculaires.


Attention, le sport ne nous met pas forcément en zone verte car il est souvent trop intensif. Il permet d'évacuer l'énergie que notre corps a mobilisée en réponse au stress. Ce qui est certainement une bonne chose. Mais il ne répond pas au besoin de calme, de relaxation et de restauration.


Changer de fonctionnement peut être un cheminement long et douloureux. Je l'ai vécu moi-même à un moment où cela devenait indispensable. Etre accompagné peut vous éviter de faire les erreurs que j'ai commises et vous permettre de trouver des solutions bien plus rapidement. N'hésitez pas à me contacter à ce sujet sans attendre que les choses empirent !


Vous avez appris quelque chose? Vous avez un commentaire ou une réaction? N'hésitez surtout pas à commenter!

118 vues5 commentaires

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon