Raison de vivre

Mis à jour : mars 19

Savoir résumer en une phrase notre objectif de vie fait partie des huit critères identifiés par les chercheurs ayant étudié les personnes vivant dans les zones géographiques qui battent les records de longévité. Je me prête à l'exercice avec cette méditation sur mes objectifs de vie.

Mon objectif de vie inconscient

J'ai l'impression d'avoir plusieurs raisons de vivre.


Ma première raison de vivre, ce qui me pousse à faire les choses dans la vie et me donne de l'énergie est un but un peu inconscient et non volontaire. Au fur et à mesure que je vieillis, je prends conscience de cette motivation profonde qui dicte mes pas et que je cherche à éviter : être approuvée par les autres.


Déjà adolescente, j'avais pris conscience de ce besoin fort de plaire aux autres et de l'énergie que je déployais inconsciemment pour atteindre ce but. Je n'imaginais pas à quel point il était ancré en moi.


Je n'aime pas ce but parce que je sais qu'il ne mène nul part. C'est un fardeau que je me mets sur les épaules, de dépendre du regard des autres, de faire varier mes humeurs et mes émotions en fonction de la perception qu'on peut avoir de moi. C'est un objectif de vie assez égoïste et égocentrique, qui rend esclave du regard des autres.


Quel parent ne serait pas content d'avoir une fille qui a des bonnes notes en classe? Comme toujours, ce qui compte c'est la motivation. Si la petite fille en question fait cela parce qu'elle a besoin d'être la meilleure, de ne pas décevoir, pour ne pas se sentir rejetée, elle risque plus tard de se retrouver comme moi à 35 ans : belle, riche, intelligente (tout est très relatif évidemment), un bon poste, un mari, deux enfants, un bel appartement, mais un épuisement profond. Ce besoin de plaire et d'être approuvée m'a conduit à repousser mes limites, chose que la société valorise. Dans mon cas, cela n'a pas été bénéfique, sauf pour apprendre de mes erreurs.


Mon vrai objectif

Mon deuxième objectif c'est une décision consciente. Je n'y parviens pas beaucoup mais c'est avec cet objectif que j'essaye de vivre, de raisonner, de décider. Il date de mon adolescence, quand je suis devenue chrétienne.


A 14 ans, je me suis faite baptisée, et j'avais déjà conscience de cet espèce de conflit en moi entre ce que je suis et ce que je veux être. J'avais d'ailleurs cité ce verset biblique le jour de on baptême :

"Est-ce la volonté des hommes que je désire ou celle de Dieu? Si je plaisais encore aux hommes, je ne plairais pas à Dieu."


Derrière cet objectif

Devenir chrétienne, plaire à Dieu. C'est peu commun et sans doute abstrait pour la plupart.

Concrètement cela veut dire que je crois que Dieu existe, qu'il est en parfait contrôle des évènements, et qu'il m'aime d'un amour inconditionnel. On ne dirait pas comme ça mais ça change fondamentalement la vie.


  • Amour inconditionnel

Cet aspect est très important pour une fille comme moi qui a tendance à s'épuiser pour tenter d'être parfaite et être aimée. Méditer sur l'amour inconditionnel de Dieu m'apaise profondément. Je n'ai rien à faire pour mériter son amour. Il m'aime. Point. Certes, il n'aime pas le mal, mais si Jésus est venu sur la terre, mourir sur une croix, c'est pour apporter le pardon, et satisfaire l'exigence d'un Dieu saint.


  • Souveraineté

Coronavirus, réchauffement climatique, pénurie d'eau, maladies chroniques, etc. La vie est anxiogène. Chacun trouve une façon plus ou moins efficace d'y faire face. Les anxiolytiques sont finalement communs, que ce soit sous forme de médicaments ou sous d'autres formes : travail, sport, nourriture, amis, etc. De bonnes choses en soit mais dans lesquelles on peut facilement s'étourdir pour éviter de penser à ce qui fait mal.

Quand on croit à quelque chose de plus grand, qui nous dépasse et qui gère toutes ces choses pour lesquelles nous nous sentons si impuissant (la maladie, la mort, l'injustice, etc.), cela nous transforme. Plus on y croit, plus on est en paix.


  • Nourriture

Je fais ici le lien avec mon thème de prédilection ! Croire en Dieu change la façon dont je me nourris.

  1. La bible : Une des choses fondamentales pour moi c'est de lire la bible, que je crois être inspirée de Dieu. Son contenu nourrit mon esprit, façonne mes pensées, change mes raisonnements. Certains trouveront peut-être cela dangereux. Moi je crois que de toutes façons, on se nourrit de quelque chose et que c'est à nous de choisir nos influences. Depuis des années que je lis la bible, j'ai eu le temps de voir que cela produisait de bons fruits dans ma vie et donc que c'était une influence positive.

  2. Les gens : Une autre chose qui me nourrit c'est de côtoyer des gens qui ont les mêmes convictions que moi. C'est une des raisons pour lesquelles je vais à l'église. Le partage est précieux et me fait mieux avancer.

  3. L'hygiène de vie : Si je m'intéresse tant à mon hygiène de vie ce n'est pas parce que j'ai peur de mourir, ni parce que je veux profiter au maximum de la vie, ni parce que je veux être mince, ni parce que je recherche le bien-être. C'est plutôt parce que je vois que cela contribue grandement à ma capacité à faire ce qui plait à Dieu. C'est très rare que cela soit abordé dans le monde chrétien, et pourtant la bible parle de notre corps comme étant "le temple du saint esprit". Ma passion pour la nutrition ne vient pas du fait que cela détermine notre silhouette (ça tout le monde le sait) ni que cela détermine notre santé (ça ça commence à se savoir) mais que cela détermine nos comportements. Et ça c'est énorme ! Par exemple, pour être plus concrète : ce que je mange, la durée de mes nuits, ou encore le temps passé au grand air, tout cela joue sur mon humeur, sur ma façon de gérer mes émotions, sur ma capacité à aimer l'autre, à faire les bons choix et à être clairvoyante.


Au final , je crois que ce n'est pas tant ce que l'on fait qui compte mais pourquoi on fait les choses. Se poser cette question est fondamental. Dans mon travail, quand j'aide les personnes à atteindre leurs objectifs santé, creuser ces choses personnelles et parfois spirituelles est un passage obligé. Alors, savez-vous ce qui vous guide dans la vie? Quel est votre objectif sur cette terre? Ma raison de vivre est de plaire à Dieu. Et vous, savez-vous le dire en une phrase?

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon