Mettre les priorités

C'est le sujet qui " fonctionne " le moins bien sur mon blog et pourtant celui que je considère comme étant le plus important. Pourquoi le spirituel me semble être la priorité ?





L' éternité

Le problème fondamental de l'homme est qu'il n'est pas éternel. Alors qu'on enterre mon oncle demain, je ne peux que y être sensible. Pourquoi la mort ? Est-ce qu'il y a une vie après la mort ? Des sujets dont on parle très peu. Des sujets qui mettent souvent mal à l'aise.


A notre époque où le spirituel est souvent absent, le déni est une option qui permet de supporter cette réalité extrêmement dure ... avant que les évènements nous rappellent un jour à l'ordre. Certains ont la foi, la paix de savoir qu'il y a une vie meilleure après celle-ci. J'en fais partie. Et si c'était vrai ? Rien que pour ça, ça vaut vraiment le coup de s'y intéresser.


Le lâcher-prise

La spiritualité est une perspective de l'être humain en relation avec des êtres supérieurs. Cela fait écho à une notion dont on parle très souvent aujourd'hui en psychologie et en développement personnel : le lâcher prise.


Le lâcher prise ce n'est pas renoncer en se résignant. C'est plutôt renoncer à contrôler ce que l'on ne peut pas contrôler. C'est admettre notre petitesse. Une conception des choses qui peut vraiment être source d'apaisement envers nous-même et qui rend normales les choses imparfaites de la vie, à l'opposé de ce que les gens affichent sur les réseaux sociaux.


Aux antipodes du lâcher prise, il y a les phrases du type " quand on veut on peut "

" Le bonheur est partout, il n'y a qu'à se baisser pour le ramasser ", "Vise la lune, tu atteindras les étoiles ". Quand on n'y arrive pas, c'est déjà difficile par ce que l'on n'est pas heureux, mais en plus, et à cause de ce genre d'expressions, on culpabilise parce que l'on pense être anormal et parce qu'on part du principe que tout est de notre faute.


Lâcher prise certes. Mais si je ne contrôle pas, qui est en contrôle ? Le spirituel intègre la notion d'être supérieur. C'est précisément cela qui est transformateur dans ma foi. Croire en Dieu, croire en sa souveraineté, admettre mes limites en sachant que lui n'en a pas.


La justice

Un autre aspect essentiel de la foi c'est l'apaisement face aux injustices. Cela découle de la souveraineté dont j'ai parlé précédemment. Il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas voir les innombrables situations d'injustice dans ce monde. Cela peut générer énormément de colère. Pour certains, le déni permet de supporter. Pour d'autres, cela génère une souffrance quotidienne.


Je suis quelqu'un qui émet beaucoup d'opinions et qui peut se passionner à débattre des sujets de société. Mais je m'efforce de ne jamais juger. Qui suis-je pour juger autrui ? Si je peux me permettre de ne pas juger, c'est que je considère que ce n'est pas mon rôle. Et parce que je crois que justice sera faite, parce qu'il existe un Dieu qui ne tolère pas l'intolérable, alors je n'ai pas à m'en préoccuper. Encore une chose qui apaise et contribue à adoucir la vie.


J'ai la conviction que la nutrition, le sommeil et le stress sont des leviers énormes pour la vie épanouie que nous recherchons tous. Mais le pilier fondamental me concernant c'est le spirituel. C'est par là que tout commence pour moi, c'est ce qui m'apaise profondément et me fait aborder la vie autrement. Plus les années passent, plus je suis convaincue qu'investir dans le spirituel est la priorité. Par respect pour celles qui ne souhaitent pas parler des choses spirituelles, et bien que cela soit un sujet de frustration pour moi, je n'aborde généralement pas ce sujet avec mes clientes.


157 vues

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon