Lâcher prise

Dernière mise à jour : janv. 21


Ce mot que je trouvais insupportable et entendais partout. Ce mot qui concrètement me semblait totalement impossible à mettre en pratique, m’exaspérant au plus haut point. Et me voilà maintenant en train de conseiller le lâcher prise avec la nourriture. Étonnante évolution !



Un passage obligé

Dans mon expérience, il a fallu que je lâche prise avec la nourriture. Et cela s’est fait sans l’anticiper, sans en avoir conscience. J’ai longtemps cru que c’était mon cheminement personnel, et que les autres fonctionnaient différemment. Et plus je partage avec d’autres, plus je me rende compte que c’est souvent un passage obligé pour être mince, avoir une relation saine avec la nourriture et être en bonne santé.


Un paradoxe

C’est très paradoxal, penserez-vous peut-être. Comment peut-on défendre l’alimentation cétogène, faible en sucre, et en parallèle parler de lâcher prise ? Peut-être que ceux qui me voient refuser la galette des rois y voient tout sauf du lâcher prise. C’est une question de priorité. La chose qui compte le plus pour moi, c’est le lâcher prise. Cétogène vient ensuite.


Une prise à lâcher

La prise qu’il faut lâcher, c’est laquelle au juste ? Manger de tout selon nos envies ? C’est ce que diront les adeptes de l’alimentation intuitive, un courant intéressant mais qui a ses limites selon moi. Personnellement je conseille plutôt de manger de tout selon sa faim. Mais quand je dis de tout, je sous-entends des aliments. Or, un produit fabriqué en usine ne me semble pas correspondre à cette définition… Un aliment ça vit, ça se périme, ça vient du sol, des animaux, ça n’est pas transformé. Ce genre d’aliments peut générer des envies ou des besoins qui n’ont rien à voir avec la faim. Ils empêchent d’avoir envie des vraies bonnes choses qui nourrissent.


Un premier pas à faire

C’est très dur de lâcher prise. Mais cela veut dire selon moi de commencer par manger, par se nourrir de vrais aliments. D’oublier les injonctions de manger moins. D’oublier la peur de grossir. Le lâcher prise se fait d’abord en lâchant le désir obsessionnel de vouloir être mince, en acceptant de se nourrir. C’est cela la prise à lâcher : vouloir être mince. Oui c’est bien ce que je suis en train de dire. Pour être mince il faut d’abord arrêter de vouloir l’être. Car seul un corps bien nourrit fonctionne correctement et se remet à savoir gérer son stock de gras.


N'hésitez pas à réagir en commentaire ou à m'envoyer un email à crescendovita@gmail.com Pour aller plus loin, retrouvez la vidéo

300 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout