Je mastique, tu mastiques, il mastique

Mis à jour : 14 déc. 2019




On le sait tous mais on l'oublie, manger lentement et bien mastiquer est important. C'est d'une simplicité déconcertante, il suffit d'y penser et de s'y habituer. Parfois ce sont les choses les plus simples qui apportent le meilleur résultat !


Pour commencer, être convaincu

Le pré-requis pour pouvoir intégrer cette bonne habitude dans le quotidien c'est de savoir pourquoi on fait les choses, d'être vraiment convaincu que le jeu en vaut la chandelle. Donc mâcher oui mais pourquoi?

· D'abord pour la saveur. Parce que mâcher permet une meilleure stimulation des récepteurs gustatifs : plus de goût, plus de saveur, plus de plaisir.

· Ensuite pour la satiété car elle dépend non seulement des quantités avalées mais aussi du temps pris à mastiquer.

· Et enfin bien-être car en mastiquant bien, on améliore la sécrétion des sucs digestifs donc on digère mieux. On évite l'envie de somnoler de fin de repas. En mangeant lentement, on prend le temps de respirer profondément et on détend tous les organes nécessaires à la digestion.

Tant qu'à faire, privilégier ce qui se mâche

Mâcher un jus de fruit, une purée ou une soupe n'est pas tellement possible. Au contraire, en choisissant un bon steak, vous serez obligé de mastiquer ! Il s'agit d'intégrer un minimum d'aliments qui se mâchent à chaque repas. Pour les légumes, les manger parfois crus (pour ceux qui les digèrent bien) ou peu cuits. Privilégier les fruits entiers plutôt que les compotes et les jus. Oublier le pain de mie et croquer dans un bon pain de campagne !

Les mâcheuses sveltes ça vous parle? Un étude japonaise a conclu que les jeunes filles privilégiant les aliments durs et fermes avaient un tour de taille inférieur aux autres, indépendamment des calories ingérées.

Prendre conscience en comptant

Des chercheurs américains ont donné 50g d'amandes à des volontaires. Certains devaient mâcher 10 fois, d'autres 40. Ils ont ensuite évaluer leur faim dans les 3 heures qui ont suivi, constatant que ceux qui avaient mâché 40 fois avaient nettement moins faim que ceux qui s'étaient contentés de 10 fois.

Compter le nombre de mastications est un bon exercice pour prendre conscience des choses. Mastiquer 40 fois peut paraitre une éternité ! Sans aller aussi loin, on peut au moins s'assurer qu'on est au delà des 10 !

Enfin, apprécier le moment présent

Quand on a mille chose à faire, on peut avoir tendance à manger vite pour "passer à l'étape d'après". Manger debout, manger seul, manger devant un écran : tout cela pousse à manger vite. Alors que partager un repas, bien s'installer, manger en prenant conscience de ce que l'on fait, en se concentrant sur les sensations, avec au minimum 20 min devant soit, va au contraire nous inciter à mâcher et prendre notre temps.


Et pour vous? Est-ce naturel de mastiquer? Avez vous appris quelque chose? N'hésitez pas à participer en ajoutant votre commentaire.

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon