Digestion difficile : une piste hors des sentiers battus

C'est extrêmement fréquent, hélas. Maux de ventre, ballonnements, reflux, problèmes de transit : avoir un ou plusieurs de ces soucis peut devenir régulier et fréquent. Au-delà de l'inconfort du moment, cela entraine des carences, car le corps absorbe mal les nutriments contenus dans les aliments.


Vous avez peut-être essayé beaucoup de choses. Mais avez-vous exploré la piste des anti-nutriments ?


Les gentils végétaux

Des fruits, des légumes, et des légumineuses : C'est certainement les premiers aliments que vous citeriez, si je vous demandais une liste de ce qui est "sain".


Des aliments bruts, bien plus intéressants que la malbouffe ou que la nourriture industrielle qui envahit nos supermarchés. En cela, inciter à manger plus de fruits et de légumes est une excellente chose.


Mais qu'en est-il des personnes qui mangent sainement, et qui malgré cela, on des troubles digestifs, même après avoir réduit ou arrêté le gluten ? Est-ce que d'autres végétaux peuvent poser problème ? Ma réponse est oui ! Un oui bien affirmé.

Les anti-nutriments

Les végétaux contiennent des anti-nutriments qui leur permettent de se défendre des prédateurs dans la nature. Il en existe beaucoup mais ceux dont on parle le plus sont les lectines, les oxalates, ou encore l'acide phytique.


Cela éloigne les prédateurs. Et pour nous, les humains, qu'est-ce que cela peut provoquer ? Peut-on en manger sans être dérangé ? Cela peut générer des problèmes digestifs, des carences. Elles-mêmes entrainent des maladies diverses et variées.


Prenons l'exemple des noix. Elles contiennent de l'acide phytique qui se lie aux minéraux et limite leur absorption (fer, zinc, calcium). C'est pour cela que certains conseillent de les faire tremper avant.


Faire tremper les légumineuses? Blanchir le choux ? Cuire les légumes plutôt que de les manger en crudité ? Manger des graines germées ? Autant de moyens qui visent à rendre plus digestes les végétaux.

Ne plus en consommer ? Ce n'est pas ce que je dis !

Qui est concerné ?

A priori nous ne serions pas tous égaux. Est-ce que cela dépend des quantités que nous consommons ? Aurions-nous tous un avantage à ne pas consommer trop de végétaux ? Difficile de répondre à cette question.


Une chose est sûre : la variété de végétaux disponibles a considérablement augmenté. En parallèle, nous sommes aussi très incités à en manger en grande quantité. Est-ce trop ? Je ne sais pas. Mais je pense que c'est une probabilité.


Pourquoi certains sont-ils plus sensibles ? Les hypothèses sont nombreuses. On entend souvent celle de l'intestin poreux qui laisse échapper les anti-nutriments hors de l'intestin, générant de l'inflammation et des réactions auto-immunes. Cette hypothèse est très sérieuse mais on pourrait approfondir en posant la question : pourquoi les intestins deviennent-ils poreux ? Là encore, beaucoup de réponses possibles : les antibiotiques, les vaccins, les produits chimiques, les produits ménagers/cosmétiques, les pesticides, la nourriture transformée, les OGMs, le stress, etc. Prouver des associations entre tout cela et un intestin poreux est une chose. Mais prouver que ce sont les causes de l'intestin poreux, en est une autre. D'autant plus que diagnostiquer un intestin poreux n'est pas si évident que cela. Quoiqu'il en soit, cela appelle certainement à la prudence.

Concrètement ?

Me concernant, je privilégie les légumes et fruits bios, locaux, et de saison. Je mange très peu de bananes, de mangue ou d'ananas. Je mange des noix de Grenoble plutôt que des amandes ou des noix de cajou. Du riz de camargue plutôt que d'asie, etc. Pas seulement pour des raisons écologiques, mais aussi parce que je pense qu'il y a une cohérence entre ce qui pousse autour de nous et ce dont nous avons besoin.


Je consomme des végétaux sans pour autant me dire : "plus j'en mange, mieux c'est".


Et les vitamines ? On trouve aussi des vitamines et des minéraux dans les produits animaux. Sauf qu'ils ne génèrent pas de problèmes digestifs et qu'ils rassasient bien plus.


D'ailleurs la gastronomie française traditionnelle c'est bien cela : des viandes, des sauces grasses, et un peu de légumes pour accompagner.


Expérience étonnante

Le chercheur Paul Mason cite une étude faite sur des gens souffrant de constipation, de ballonnements, et autres soucis digestifs. Soumis à un régime sans fibres, donc sans végétaux, tous les symptômes de tous les participants disparaissent.


J'ai conscience que ce que j'écris n'est pas commun. Mais pourquoi ne pas creuser cette piste ? Faire un essai pour en avoir le coeur net ? Si vous êtes concernés par les problèmes de digestion chronique, je vous le recommande vivement. Car quand la digestion va mal, c'est tout le corps qui est mal nourri et les conséquences peuvent être importantes. N'hésitez pas à me contacter pour me poser des questions et avoir des références d'études, d'articles sur le sujet.

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon