Cétogène : bienfaits et pièges

Mis à jour : juin 21


Ceux qui me suivent et me connaissent savent que je suis une grande fan de cette alimentation. Je la pratique depuis des années et j'ai été formée pour accompagner les personnes qui souhaitent adopter cette alimentation.


Le principe

Cette alimentation vise à réduire les sucres, sous toutes leurs formes : féculents, sucreries, voire même fruits. Cela force l'organisme à utiliser une autre source d'énergie, qu'il fabrique en oxydant le gras, le gras que l'on mange et celui que l'on a en stock dans le corps.


Piège 1 : manger moins

Avec ce régime, on réduit la sécrétion d'insuline, l'hormone qui génère le stockage du gras, et on permet à l'hormone antagoniste, le glucagon, de faire son travail de destockage du gras. C'est une alimentation qui permet à ceux qui sont en surpoids de maigrir de façon particulièrement efficace. Etant donné que la majorité des gens cherchent à maigrir, cela explique le succès de ce régime.


Mais attention ! Le régime cétogène est surtout un régime très riche en gras. Ce paramètre est très souvent oublié. La plupart le pratique donc de travers, comme un régime restrictif, où les calories consommées sont inférieures au besoin réel du corps. La perte du poids est généralement rapide, mais le poids est repris dès que le régime est arrêté. Affamer son corps en mangeant moins présente des risques pour la santé. Ce n'est pas l'idée de ce régime. L'alimentation cétogène consiste avant tout à écouter sa faim et à chercher la satiété, mais en choisissant autre choses que les sucres et féculents.


Piège 2 : l'adopter sur du court terme

L'alimentation cétogène doit s'adopter à vie. Une fois habitué à cette alimentation, le corps a ce qu'on appelle une flexibilité métabolique. Il sait fonctionner avec deux carburants : le gras et le sucre. L'idée est d'être en cétogène 80% du temps. Une personne qui suit cette alimentation pendant 3 mois verra de grands bénéfices sur sa santé. Mais ces bénéfices disparaitront si elle ne s'alimente plus de cette façon au moins 80% du temps.


Piège 3 : compenser les sucres par des légumes et des noix

Si on réduit les sucres sur toutes leurs formes, on doit les remplacer par autre chose, au risque de s'affamer. Par peur du gras et de la viande, beaucoup se mettent à manger de grosses quantités de légumes ou de noix. On le dit rarement, mais les végétaux causent parfois des problèmes de digestion, notamment pour les nombreuses personnes ayant des intestins fragiles, en raison des anti nutriments qu'ils contiennent (lectines, oxalates, acide phytique, etc.). En augmentant les légumes et les noix, si vous avez des sensibilités, vous pouvez être confrontés à d'autres problèmes : des carences, des soucis de digestion, des maladies auto-immunes, etc.


Piège 4 : compenser les sucres par du mauvais gras

Le principe de cette alimentation est de compenser avec beaucoup de gras. Mais quel gras?Les avis divergent sur la définition de "mauvais gras". Après avoir étudié le sujet en profondeur, écouté les arguments des uns et des autres, j'en arrive à une conclusion qui n'est pas l'avis général: Le gras animal a des qualités nutritives supérieures au gras végétal.


Je conseille les produits laitiers au lait cru (beurre au lait cru, fromages affinés, crème au lait cru), la viande grasse, la graisse de canard, le lard, etc. Des aliments issus d'élevage respectueux, qui nourrissent les animaux avec de l'herbe et non des céréales. Des aliments que mangeaient nos grand-parents avant que l'on ne les incite à utiliser des huiles végétales (l'huile de tournesol, l'huile d'arachide, l'huile de soja, la margarine : des produits obtenus par des procédés industriels). Je ne conseille aucune huile végétale en dehors de l'huile d'olive d'une bonne provenance.


Plus les années passent, plus la viande et le gras animal ont tendance à nous dégoûter. Les images des animaux maltraités nous révoltent. Nous sommes souvent convaincus que les vaches sont responsables du réchauffement climatique. Les recommandations nutritionnelles nous dissuadent de les consommer. Je découvre jour après jour des scientifiques, chercheurs, médecins, qui s'opposent à cette vision des choses, avec des arguments que je trouve solides.


Nous ne consommons hélas presque plus les abats, comme le foie ou la moelle, qui nous écoeurent ou pour lesquels nous avons peu d'attraits. Nos goûts ont changé. En réalité, les qualités nutritionnelles sont exceptionnelles.


Les bienfaits

Les témoignages de ceux qui suivent ce régime montrent que l'état de santé général s'améliore. De la digestion, en passant par la peau, le poids, la santé mentale, la fertilité. Cette alimentation permet aussi de lutter contre les douleurs articulaires, les douleurs menstruelles, les migraines, les maladies inflammatoires, auto-immunes, le diabète, le cancer, l'hypertension, etc.


Pourquoi? Parce que la maladie, ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Les causes de toutes les maladies sont des dysfonctionnements, qui petit à petit créent des symptômes. Quand on agit sur les vraies causes des dysfonctionnements, une multitude de maux et maladies sont susceptibles de disparaître.


Le régime cétogène est selon moi l'alimentation normale de l'être l'humain. Une alimentation qui évite que notre corps fonctionne de travers, et donc qui évite les maladies.


En pratique

Cette alimentation est assez éloignée de notre façon actuelle de manger. Beaucoup ont essayé, ont constaté des bienfaits surprenants mais ont été découragés de ne pas réussir à en faire leur quotidien. C'est une réalité.


J'ai moi-même mis plusieurs années à trouver mon rythme de croisière. Pour y parvenir, cela a été un long cheminement, mes proches peuvent en témoigner. J'ai fait des essais, des erreurs. J'ai du beaucoup cherché pour trouver. J'ai du guérir de mon addiction au sucre, j'ai du apprendre à gérer mes émotions sans utiliser la nourriture, j'ai du réduire le niveau de stress dans ma vie, et j'ai du apprendre à dormir plus. J'ai du aussi changer ma façon de faire mes courses et gérer mon budget différemment.


Mais je ne regrette rien. Le jeu en vaut largement la chandelle. Aujourd'hui je mets mon expérience au service de ceux qui veulent tenter l'expérience.


Contre-indications

Je ne le conseille pas sans accompagnement par un expert ou au moins, sans s'être vraiment bien documenté au préalable. Il n'est pas anodin. Il change la façon dont le corps fonctionne. Et c'est aussi pour cela qu'il est si efficace.


Attention, il peut être dangereux dans 2 cas :

1) risque très important pour les diabétiques de type 1

2) pour les personnes qui suivent sous traitements, notamment contre le diabète ou l'hypertension : cette alimentation guérit le diabète et l'hypertension. Les personnes qui suivent un traitement peuvent donc se retrouver en situation de surdosage. Pour ces raisons, je n'accompagne pas les personnes sous traitement sans accord et sans suivi de leur médecin.


Et vous? Connaissez-vous ce régime? Avez-vous expérimenté? Qu'en avez-vous pensé? Vous fait-il peur? Pourquoi?

Pour en savoir plus sur cette alimentation, découvrez mon programme en ligne

https://www.crescendovita.com/programmes



331 vues7 commentaires

Pour plus d'informations

Inscrivez-vous à la newsletter CrescendoVita

Retrouvez

CrescendoVita

sur les réseaux sociaux 

© 2019 by CrescendoVita - created with Wix.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon